6 nov. 2008

Nina, pour toi

A Emmanuel Rastouil

Comme si ta longue chevelure me traversait, Nina! Dans les veines
Nina dans les nerfs
Nina ! Trame nerveuse embrasse l'indicible
deux mains se manquent
se perd, Nina
décentrée
Je suis un mot
l'enclos accueillant d'un souffle solaire
Nina ne m'approche pas
Approche-toi
A travers Nina
En-dedans Nina
Déplace-toi des chairs
Nina ! Ma vertu autre pure dressée sur l'autel - de Nina
Haute
Nina agrippée
ouverte
Nina échappée de moi - rêves tus
Nina vraie.

--

Une lecture d'après NINA, Lettres et Chansons de Emmanuel Rastouil chez Géhess Editions

http://www.gehess.fr/editionsnb.html
http://chansonnier.over-blog.com/
http://www.myspace.com/emmanuelrastouil

1 commentaire:

lutine a dit…

Comme tu le dis ailleurs, de mémoire, je suis un mot qui aimerait un corps, un son.